Menu de navigation – Uragaan d'acier
Aperçu Attaques Équipement Photos
Guides Éthologie Dépeçages Vidéos
Liste des monstres



ItemIcon006.png Remarque:

Cette page contient une explication plausible sur l’éthologie du monstre, et ne découle pas toujours d'un canon de la série (voir éthologie).

Description[modifier | modifier le wikicode]

Uragaan Subspecies Icon.png

Sous-espèce métallique d'Uragaan. Son régime spécial lui permet d'émettre un gaz toxique qui s'échappe par les plaques de son corps lorsqu'elles tombent. Comme l'Uragaan normal, il peut avancer en roulant.

Taxonomie[modifier | modifier le wikicode]

L'Uragaan d'acier est une wyverne brutale, et la sous-espèce de l'Uragaan normal. Contrairement à leurs parents ces Uragaan s'alimentent de différents types de minerais et minéraux qui leur donnent leur couleur distinctive, en particulier leurs mentons feu rouge.

Habitat[modifier | modifier le wikicode]

Contrairement au Barroth de jade et au Duramboros rouillé, l'Uragaan d'acier ne vit pas dans un habitat complètement différent de son homologue. Il reste dans le Volcan, et tout comme l'Uragaan normal, il reste là à cause de la source abondante de minerai. Cependant, récemment les Uragaan d'acier, ainsi que leurs proches, ont été vus dans l'Île déserte. Ceci fait allusion à une capacité d'adaptation de la part de ces créatures alors qu'on pensait qu'ils pouvaient habiter seulement dans le Volcan.

Ecologie[modifier | modifier le wikicode]

L'Uragaan d'acier a à peu près les mêmes habitudes que l'Uragaan de base, et consomme de grandes quantités de minerai pour se sustenter et nidifier dans les profondeurs du Volcan. Mais en raison de sa couleur, cette sous-espèce a probablement un régime très différent de l'Uragaan normal. Il peut ne consommer que certains types de minerais ou de cristaux, ce qui expliquerait sa population beaucoup plus faible que les espèces régulières - ce serait une alimentation sélective. Il peut aussi manger dans des zones très chaudes du Volcan ou s'y reposer - ce qui pourrait être la raison de la couleur rouge ardent de son menton, qui ressemble à du magma. Un adulte pleinement développé d'Uragaan d'acier a très peu de prédateurs naturels à cause de sa grande taille, sa force, sa peau blindée, et ses attaques physiques puissantes. Des prédateurs tels que l'Agnaktor, le Tigrex berserk, le Rathalos, le Zinogre stygien et le Brachydios réfléchiraient à deux fois avant d'attaquer cette puissante brute car ils n'ont pas les armes pour prendre pour proie ces animaux dangereux. Même l'imposant et redoutable Deviljho pourrait difficilement tuer les non moins grands et puissants mastodontes. Lorsque vous voyagez à l'Île déserte, ces créatures se nourrissent de gisements locaux et de végétaux, mais là-bas, ils entrent en contact avec de grands prédateurs tels que le Zinogre, le Nargacuga, la Rathian, le Lagiacrus et le Plesioth. Toutefois, ces prédateurs vont éviter l'Uragaan d'acier. Les seules créatures connues qui peuvent prendre activement ​​pour cible l'Uragaan d'acier sont les rares Alatreon et Akantor.

Morphologie[modifier | modifier le wikicode]

Étant physiquement très proche de l'Uragaan, sauf pour la couleur de son menton, l'Uragaan d'acier partage la plupart de ses caractéristique. Mais structurellement, cette Uragaan peut maintenant produire un gaz malodorant (probablement à base de soufre) capable d'induire le statut «Souillure». Il utilise toujours son menton pour créer des tremblements de terre et détruire ses rochers explosifs, de plus il balance toujours sa queue en un large demi cercle. La queue a désormais la caractéristique de projeter de grosses boules de ce qu'on pourrait appeler «de la roche sale». Une explication possible, à cette nouvelle caractéristique de ce nouvel Uragaan, pourrait être son régime alimentaire - la répartition de certains minerais dans son corps pourrait générer le gaz malodorant qu'il produit, une autre explication serait que l'Uragaan d'acier chauffe les métaux qu'il avale jusqu'à ce qu'ils se transforment en gaz qu'il relâche ensuite.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .