ItemIcon006.png Cette page est en cours de construction. Ainsi, les informations qui y sont inscrites et la mise en page ne sont pas encore définitives et sont susceptible à tout moment de changer ou d'évoluer.
Menu de navigation – Magnamalo
Aperçu Attaques Équipement Photos
Guides Éthologie Dépeçages Vidéos
Liste des monstres


Le Magnamalo est une wyverne à crocs apparue dans Monster Hunter Rise. C'est le monstre phare de cet opus.

MHRise-Magnamalo Render.png


Physiologie[modifier | modifier le wikicode]

À première vue, le Magnamalo ressemble beaucoup à un croisement entre un Zinogre et un tigre, et pourrait être inspiré du Nue (lien wikipédia). Les deux wyvernes à crocs partagent le même type d'écaille, ainsi que la disposition de celles plus proéminentes en forme de crête sur le dos et les pattes.
Les écailles du Magnamalo sont majoritairement violettes avec un bord jaune, certaines ayant une couleur rosée. La tête possède deux extensions sur chaque côté légèrement recourbées. Deux sortes de "cornes" jaunes partent du front pour ensuite se diviser en trois branches par ordre décroissant de taille. Ses crocs ressemblent davantage à ceux du Barioth et ses yeux sont bleus.
Ses pattes sont composées de 4 griffes, trois sur les doigts et une sur un ergot à l'instar des félins. Ses pattes avants sont dotées d'une excroissance en forme de faucille, quasiment aussi grande que l'avant-bras, et repliée contre ce dernier.
Le Magnamalo possède une queue assez grande dont le bout a l'apparence d'une pointe de lance avec deux piques à la base de la pointe. La partie inférieure est globalement rouge et la partie supérieur violette, à l'exception de la pointe et des pics qui sont jaunes.

Capacités[modifier | modifier le wikicode]

Le Magnamalo peut produire des flammes mauves d'un gaz inflammable qui ressemble à des feux follets (lien wikipédia). Il peut recouvrir sa queue de ses flammes et l'utiliser comme une lance pour abattre ses proies.

Comportement[modifier | modifier le wikicode]

C'est une créature qui semble apporter le malheur et le désastre, car elle aurait en effet été responsable de la "Calamité" qui s'est abattue il y a 50 ans sur le village de Kamura.
On l'a déjà vu tuer un Tobi-Kadachi après l'avoir piégé avec une de ses flammes. Au vu de son apparence et de sa réputation, on peut en déduire qu'il s'agit d'un prédateur redoutable et agressif.

Habitats[modifier | modifier le wikicode]

Le Magnamalo semble vivre dans le Temple oublié.

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

"Magnamalo" pourrait être constitué des mots latin "magnus", signifiant "grand", "important" et de "malus" qui signifie "mauvais", "maléfique" et "funeste". Le nom du monstre pourrait vouloir dire "Grand Mal".
Cela correspondait à sa réputation d'avoir provoqué la "Calamité" et son inspiration venant probablement du Nue, une créature japonaise apportant le malheur.


Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Apparitions chronologiques
1ère apparition
(États-Unis / Europe)
1ère apparition
(Japon)
Dernière apparition
Logo-MHRise.png (2021) Logo-MHRise.png (2021) Logo-MHRise.png (2021)
Opus principaux
Série Frontier
  • Aucune apparition
Hors-série
  • Aucune apparition


Description[modifier | modifier le wikicode]

Description du jeu Monster Hunter Rise
62px Cette terrifiante wyverne à crocs pourchasse implacablement sa proie.

Son apparence maléfique est terrifiante, tandis que sa peau aussi robuste qu'une armure est marquée par la rancœur des nombreux guerriers qu'il a terrassés. Le gaz pâle qui émane de son corps lorsqu'il mange des monstres s'appelle le "feu de l'enfer", et rend ses redoutables attaques encore plus destructrices.


Remarques[modifier | modifier le wikicode]

Remarques générales[modifier le wikicode]

  • L'inspiration du monstre est basé sur le Oni (l'équivalent japonais des Ogres) ainsi que le Nue (une chimère japonaise porteuse de malchance et de maladie).
  • Il est révélée que l'inspiration de ce monstre ce base sur un guerrier japonais et des feux follets.


Juste un petit sondage ...


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.